Gabriela Cichowska: Illustrations

Date: 
Saturday, 22 June, 2019 - 18:00 to Sunday, 14 July, 2019 - 20:00
Genre: 
expo
Type: 
Graphics
Tickets: 
free entry

Gabriela Cichowska:

Urodzona w 1984 roku w Rzeszowie, jest absolwentką Akademii Sztuk Pięknych im. Jana Matejki w Krakowie. Dyplom uzyskała w 2011 roku w Pracowni Druku Wklęsłego prof. Stanisława Wejmana. Od 2011 roku jest pedagogiem na Akademii Sztuk Pięknych im. Władysława Strzemińskiego w Łodzi. Jest laureatką kilkunastu nagród i wyróżnień w kraju i za granicą. Otrzymała między innymi Opera Prima – I nagrodę za debiut na Międzynarodowych Targach Książki w Bolonii w 2009 roku za ilustracje do książki Fantje, Gimpel Verlag (wydana w Polsce przez wydawnictwo Muchomor pt.: Słoniątko). W lipcu 2014 roku Cichowska otrzymała Pokojową Nagrodę Gustava Heinemanna (Gustav-Heinemann-Friedenspreis) za dzieło wspólne – książkę Ostatnie przedstawienie Pani Esterki (tekst Adam Jaromir, ilustracje Gabriela Cichowska). Książka opisuje życie Janusza Korczaka i jego podopiecznych w Domu Sierot w Getcie Warszawskim. Książka ta była również w 2014 roku nominowana do Niemieckiej Nagrody za Literaturę Młodzieżową (Deutsche Jugendliteraturpreis), przyznawanej podczas Międzynarodowych Targów Książki we Frankfurcie.

Die 1984 in Rzeszow geborene Gabriela Cichowska ist Absolventin der Jan Matejko Akademie der Schönen Künste in Krakau. Ihr Diplom bekam sie 2011 von der Tiefdruckwerkstatt vom Prof. Stanisław Wejman verliehen. Seit 2011 ist sie Pädagogin an der Władysław Strzemiński Akademie der Schönen Künste in Łódź. Sie ist Preisträgerin von mehr als zehn in- und ausländischen Auszeichnungen. Sie wurde unter anderem mit dem Opera Prima Preis ausgezeichnet – dem 1. Debüt-Preis in der Kategorie Erstlingswerk auf der Internationalen Buchmesse Bologna im Jahre 2009 Bologna Ragazzi Award  für ihre Illustrationen für das Buch Fantje, Gimpel Verlag (in Polen vom Muchomor Verlag unter dem Titel: Słoniątko (Elefantenjunge) herausgegeben). Im Oktober des laufenden Jahres erhielt sie den Gustav-Heinemann-Friedenspreis, der ihr von der deutschen Ministerin für Familie, Kinder, Jugend, Kultur und Sport Nordrhein-Westfalens Uta Schäfer für ein gemeinsames Werk – das Buch „Fräulein Esthers letzte Vorstellung“ (Text Adam Jaromir, Illustrationen Gabriela Cichowska) übergeben worden ist. Das Buch erzählt über das Leben von Janusz Korczak und seinen Zöglingen im Waisenhaus des Warschauer Gettos. In diesem Jahr ist das Buch auch für den Deutschen Jugendliteraturpreis nominiert, der während der Internationalen Buchmesse Frankfurt verliehen wird. 

Gabriela Cichowska est née à Rzeszów en Pologne. Elle a suivi les cours de l’Académie des Arts Jan Matejko de Cracovie et reçu son diplôme pour un travail sur le thème de l’impression qu’elle avait effectué auprès du Professeur Wladyslaw Wejman. Depuis l’années 2011 elle donne des cours à l’Académie Wladyslaw Strzeminski de Lodz et a été couronnée de succès aussi bien en Pologne qu’à l’étranger grâce à ses illustrations de livres. Elle a remporté plusieurs prix prestigieux dont le Ragazzi Award à Bologne en 2009 pour les illustrations du livre «Fantje» et en juillet 2014, elle a reçu le Prix de la Paix de Gustav Heinemann (Gustav-Heinemann-Friedenspreis), par Mme la ministre allemande à la Famille, Enfants, Jeunesse, Culture et Sport de Rhénanie du Nord. Westphalie piour La dernière représentation de Mlle Esther.

Les mots comme images poétiques

Les œuvres de Gabriela Cichowska sont très diverses. L’artiste utilise pour leur réalisation  le dessin, la peinture et le graphisme, mais beaucoup de ses compositions artistiques restent en liaison directe avec le médium auquel elles se rapportent, c’est-à-dire le livre. Lorsque l’on considère la plus grande partie de son œuvre, il ne faut pas oublier les relations compliquées qui unissent les deux domaines intellectuels que sont l’art et la littérature. Avec ses travaux, l’artiste affirme que l’illustration n’est pas seulement un artisanat, mais qu’elle représente parmi les arts plastiques un véritable art en soi qui a pour but la recherche d’une expression  artistique du texte tout en conservant toutes les caractéristiques d’une forme artistique autonome. Gabriela Cichowska crée un accompagnement au contenu de l’œuvre littéraire et lui donne une forme artistique appropriée. Elle harmonise les illustrations au style et á l’esprit de l’œuvre littéraire.

Au moyen de la technique de la monotype, du collage, du papier découpé et en utilisant une palette de couleurs restreinte, l’artiste donne au lecteur l’impression de se trouver devant des photos anciennes. Les personnes comme les faits se détachent petit à petit des profondeurs de souvenirs flous. L’effet de la peinture patinée, la confidentialité des couleurs de terre passées et la structure des recouvrements de formes bi- et tridimensionnelles rendent aux témoignages du passé toute leur rudesse et toute l’imperfection de leur reconstruction. Gabriela Cichowska utilise avec efficacité la technique du collage, et ce comme si elle portait un regard sur la tradition des multiples éditions des revues et des livres  au XIXème siècle. Elle se rattache ainsi à l’ancienne tradition des illustrateurs polonais qui est caractérisée par la recherche d’une synthèse poétique.

Les œuvres de l’artiste qui ne sont pas en relation avec le livre montrent la continuité avec le reste de son œuvre. Les dessins, graphiques et peintures sont une transformation poétique de la réalité avec une tendance au grotesque tout en maintenant le côté concret de l’imaginé.

Ce projet est organisé avec le soutien financier de l’ambassade de la République de Pologne à Luxembourg.